La Licence Accès Santé à Rennes (L.AS)

La L.AS : la seconde voie d’accès aux études de santé​

La réforme des études de santé de 2020 a mis fin à la Première Année Commune aux Études de Santé ou PACES. Depuis, et dans la majorité des établissements universitaires de France dont l’Université de Rennes, deux voies la remplacent :

  • le PASS
  • les L.AS

Le bachelier espérant suivre des études MMOPR (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, rééducation) doit désormais passer par les examens sélectifs soit du PASS, soit des L.AS.

Une Licence universitaire qui n’est pas liée à l’enseignement de la santé

Les initiales L.AS se réfèrent aux Licences à Accès Santé. Une Licence AS n’est autre qu’une Licence universitaire qui n’est pas directement liée à l’enseignement de la santé. Selon les universités, il peut s’agir de Licences de Droit, de Philosophie, de Lettres modernes ou encore d’Économie et Gestion

À l’Université de Rennes 1, 7 Licences Accès Santé sont possibles, avec un nombre de places disponibles variable :

 

  • Droit-Science Politique : 40 places
  • Economie Gestion : 20 places
  • Mathématiques et application : 40 places
  • Informatique et électronique : 20 places
  • Biologie, environnement, chimie du vivant : 200 places
  • Physique, chimie, sciences de la terre et mécanique : 130 places
  • Philosophie : 20 places

Il existe également des établissements partenaires tels que :

 

  • L’Université Rennes 2
  • Psychologie : 40 places
  • STAPS : 60 places
  • STAPS option Kiné : 119 places
  • L’Université Bretagne Sud
  • Droit : 45 places
  • Economie : 20 places
  • Mathématiques : 18 places
  • Science de la Vie et de la Terre : 36 places

Une mineure santé :
des enseignements minoritaires liés à la santé

L’étudiant en LAS va donc étudier en majorité (pour environ 50 ECTS sur 60) des matières liées à sa majeure. Mais la particularité des LAS est que l’étudiant va également suivre une mineure (pour environ 10 ECTS sur 60), liée, elle, à la santé. C’est grâce aux enseignements de cette mineure que l’étudiant pourra candidater, à la fin de sa Licence 1 voire de sa Licence 2 ou 3, à un accès en 2ème année MMOPR.

L’objectif ?

Permettre aux étudiants qui ne sont pas parvenus
à rallier une 2ème année MMOPK de poursuivre
leurs études vers leur majeure.

Le PASS : une autre
voie d'accès

Les initiales PASS se réfèrent au Parcours d’Accès Spécifique Santé, également appelé parfois Portail Santé. Il est en quelque sorte, « l’inverse » de la L.AS, puisqu’il propose :

 

  • Une majorité d’enseignements liés à la santé
  • Une mineure obligatoire liée à une autre matière universitaire : Droit, Physique, Mathématiques, Informatique

Avec les Licences Accès Santé,
une sélection drastique

Même si le concours PACES a officiellement disparu, les L.AS restent d’une redoutable sélectivité, tout comme le PASS.

Le numerus clausus,
c’est terminé

Longtemps, c’est l’État qui a décrété chaque année combien d’étudiants pouvaient être élus en études de santé à l’issue du concours PACES. C’était le numerus clausus. Désormais, c’est à chaque université de définir combien d’étudiants elle souhaite accepter dans chaque filière MMOPK. Pour arrêter son choix, elle coopère avec l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Les examens en Licence Accès Santé : une nouvelle forme de concours ?

Pour sélectionner les étudiants acceptés en médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie ou rééducation, chaque université organise des examens écrits, soumis sous forme à la fois rédactionnelle et de QCM. Les étudiants ayant obtenu les meilleures notes à ces examens entrent en 2ème année MMOPR. Ceux ayant une note entre le palier inférieur fixé par l’université et la note du dernier pris parmi les meilleurs étudiants grand admis sont soumis à une nouvelle épreuve. Elle est orale et permet :

D’entrer en 2ème année MMOPK en cas de succès​

De poursuivre en 2ème année de L.AS (Licence 2) en cas d’échec

Pour mieux comprendre :

Si un étudiant valide sa 1ère année de L.AS en terminant parmi les meilleurs, il peut rejoindre la filière MMOPK qui l’intéresse

Si un étudiant valide sa 1ère année de L.AS avec une note suffisamment haute mais sans s’être hissé parmi les meilleurs, il est soumis à une épreuve orale

Si un étudiant n’est pas accepté en filière MMOPK, il peut poursuivre en 2ème année de sa L.AS et recandidater aux études de santé après au moins une année supplémentaire, en L2 ou en L3

Si un étudiant ne valide pas sa 1ère année de Licence Accès Santé, il peut redoubler cette L1 ou se réorienter vers d’autres études supérieures via Parcoursup

S’inscrire en L.AS à Rennes :
comment faire ?

Que vous misiez sur le PASS ou sur une L.AS pour devenir médecin, sage-femme, dentiste, pharmacien ou kiné, vous devez impérativement passer par la plateforme officielle mise en place par le ministère de l’Enseignement supérieur, Parcoursup. Attention à en respecter le calendrier !

Que sélectionner sur Parcoursup pour s’inscrire en Licence
Accès Santé ?

Une fois avoir renseigné votre INE (Identifiant National Élève) et une adresse e-mail, vous êtes inscrit sur Parcoursup. Vous devez vous connecter à la plateforme entre la mi-janvier et la mi-mars. À ce moment-là, vous devez sélectionner la Licence qui correspond le mieux à vos projets et à vos points forts parmi celles proposant une « option accès santé ».

Vous avez la possibilité de multiplier vos vœux et de choisir à la fois, par exemple :

 

  • Licence STAPS – option accès santé
  • Licence Droit – option accès santé
  • Licence Psychologie – option accès santé

Comment faire son choix ?
PASS ou L.AS

Le PASS est idéalement conçu pour les nouveaux diplômés du baccalauréat qui ont une certitude de leur vocation à poursuivre des études de santé. D’autre part, la L.AS pourrait être une alternative attrayante pour ceux qui souhaitent se lancer dans un domaine d’études qui correspond à leurs forces, sans avoir une certitude quant à la poursuite d’une carrière en médecine.


Que vous optiez pour le PASS ou la L.AS, il est judicieux de commencer à vous préparer aux études de santé dès la classe de terminale. Cela vous permettra de mieux anticiper les exigences des études supérieures, de confirmer votre projet d’orientation le plus tôt possible et de perfectionner vos méthodes de travail pour une terminale réussie.


Vous pouvez ensuite intégrer une des 5 filières d’études de santé

Médecine

Découvrir

Maïeutique

Découvrir

Odontologie

Découvrir

Pharmacie

Découvrir

Kinésithérapie

Découvrir