Les études de médecine et la
nouvelle réforme de 2020

Depuis 2020, l’accès aux études de santé ne se fait plus selon une voie unique, la PACES. Actuellement, deux voies permettent d’intégrer les études de santé : 

Le PASS

(Parcours Accès Spécifique Santé)​

Les LAS

(Licence à Accès Santé)

Voyons de plus comment fonctionnent ces deux voies et comment les intégrer après le Bac.

La réforme PASS/LAS à l'Université de Rennes​

La rentrée universitaire 2020-2021 a marqué l’entrée en vigueur de la réforme des études de santé, avec la fin de la Première année commune aux études de santé (PACES) et la suppression du numerus clausus. Cette réforme a pour but de diversifier les voies d’accès aux études de santé et les profils des étudiants tout en répondant aux besoins de santé.

Les grands principes de la réformes des études de santé

La fin du numerus clausus

L’expression « numerus clausus » signifie « nombre fermé » en latin. Elle désigne la limite fixée chaque année du nombre d’étudiants admis en deuxième année des études de santé. Défini par décret, le numerus clausus en France fait l’objet d’une réglementation précise. Ce chiffre a pour objet de réguler le nombre de diplômes (de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de maïeutique) et donc, de réguler le nombre de professionnels de santé exerçant ces métiers. Il a aussi pour vocation de limiter le nombre d’étudiants et, par là-même, d’assurer une sélection pour ces métiers.

À partir de la rentrée 2020, ce n’est plus l’État qui dictera le nombre d’étudiants autorisés à passer en deuxième année ; ce privilège sera délégué aux universités. Concrètement, chaque faculté va déterminer avec l’Agence Régionale de Santé le nombre de places qu’elle ouvrira en deuxième année, en basant ses chiffres sur les besoins locaux en médecins, en pharmaciens, en chirurgiens-dentistes, etc. En PASS comme en L.AS, le nombre de places en 2ème année fixé régionalement sera limité. La sélection sera donc conservée, en dépit de la fin du concours PACES. Seuls les meilleurs, dans chacune des deux voies, pourront poursuivre leurs études de santé.

La fin du redoublement​

L'année de PASS comme celle de L.AS est unique. Comme pour tout cursus, il y a aussi des étudiants qui n'ont pas obtenu la moyenne et qui ne peuvent valider leur PASS ou leur L.AS. Dans ce cas, ils ne peuvent pas entrer en deuxième année de MMOPR ou continuer vers une L.AS 2. Cependant, ils ne peuvent pas non plus redoubler leur première année d'études de santé. On parle donc, pour les étudiants en L.AS 1, d'un redoublement en licence classique, sans option santé dans la majeure qu'ils ont suivie en L.AS ou d'une réorientation vers une licence classique, sans option santé pour les étudiants qui étaient en PASS. Car pour ces étudiants, il faudra repasser par Parcoursup.

LES GRANDS PRINCIPES DE LA REFORME DES ETUDES DE SANTE

La fin du numerus clausus

L’expression « numerus clausus » signifie « nombre fermé » en latin. Elle désigne la limite fixée chaque année du nombre d’étudiants admis en deuxième année des études de santé. Défini par décret, le numerus clausus en France fait l’objet d’une réglementation précise. Ce chiffre a pour objet de réguler le nombre de diplômes (de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de maïeutique) et donc, de réguler le nombre de professionnels de santé exerçant ces métiers. Il a aussi pour vocation de limiter le nombre d’étudiants et, par là-même, d’assurer une sélection pour ces métiers.

 

À partir de la rentrée 2020, ce n’est plus l’État qui dictera le nombre d’étudiants autorisés à passer en deuxième année ; ce privilège sera délégué aux universités. Concrètement, chaque faculté va déterminer avec l’Agence Régionale de Santé le nombre de places qu’elle ouvrira en deuxième année, en basant ses chiffres sur les besoins locaux en médecins, en pharmaciens, en chirurgiens-dentistes, etc.

En PASS comme en L.AS, le nombre de places en 2ème année fixé régionalement sera limité. La sélection sera donc conservée, en dépit de la fin du concours PACES. Seuls les meilleurs, dans chacune des deux voies, pourront poursuivre leurs études de santé.

La fin du redoublement

L’année de PASS comme celle de L.AS est unique.

Comme pour tout cursus, il y a aussi des étudiants qui n’ont pas obtenu la moyenne et qui ne peuvent valider leur PASS ou leur L.AS. Dans ce cas, ils ne peuvent pas entrer en deuxième année de MMOPR ou continuer vers une L.AS 2.

Cependant, ils ne peuvent pas non plus redoubler leur première année d’études de santé. On parle donc, pour les étudiants en L.AS 1, d’un redoublement en licence classique, sans option santé dans la majeure qu’ils ont suivie en L.AS ou d’une réorientation vers une licence classique, sans option santé pour les étudiants qui étaient en PASS. Car pour ces étudiants, il faudra repasser par Parcoursup.

PASS et L.AS :
Comprendre les
différences

Les deux nouvelles voies instaurées à l’Université de Rennes permettent d’accéder aux études MMOPR, initiales de Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie et Rééducation (kinésithérapie, ergothérapie et pédicure-podologie). En d’autres termes, elles constituent les premières étapes d’études qui permettront de décrocher un diplôme d’État :

De docteur en médecine

De sage-femme

De docteur en chirurgie dentaire

De docteur en pharmacie

De Masso-kinésithérapie

D’ergothérapie

De pédicure-podologue

Le PASS est constitué d’une majeure santé, dispensée sous la responsabilité de l’UFR de Santé de Rennes, et d’une mineure filiarisée sous la responsabilité d’une autre UFR. Une L.AS, à l’inverse, est une première année de licence d’une autre UFR, associée à une mineure santé sous la responsabilité de l’UFR de Santé de Rennes.

Deux voies vers les études MMOPR

Ils varient selon les filières MMOPR. Parmi les étudiants autorisés à poursuivre un cursus en médecine :

 

  • 30 % sont issus du PASS
  • 30 % sont issus des L.AS
  • 30 % des places sont réservées aux étudiants en 2ème chance (étudiants en LAS2 ou LAS3)
  • 6 % viennent des passerelles (il s’agit d’étudiants ayant validé des Masters, des Doctorats ou des diplômes d’Ingénieurs)
  • 4% viennent de filières paramédicales

Répartition des étudiants entre
PASS et L.AS

En 2019, c’est-à-dire avant la réforme, la répartition des places dans les différentes filières était la suivante :

 

  • Médecine : 220
  • Maïeutique : 27
  • Odontologie : 42
  • Pharmacie : 85
  • Kinésithérapie : 32

Désormais, 30 % de ces places sont donc réservées au PASS et 30 % aux L.AS.

Avec les L.AS, une majeure hors santé et une mineure santé​

Pour les étudiants en L.AS, il faut, en plus du cursus classique de la Licence, suivre les enseignements du module santé. Les modules sont imposés en fonction de la filière choisie et de la LAS choisie.

À l’Université de Rennes 1, la première année d’études en licence se fait via différents portails, pour une spécialisation progressive vers un domaine. 

 

Il existe 7 portails affiliés L.AS

 

  • Droit-Science Politique
  • Economie Gestion
  • Mathématiques et application
  • Informatique et électronique
  • Biologie, environnement, chimie du vivant
  • Physique, chimie, sciences de la terre et mécanique
  • Philosophie

Il existe également des licences partenaires à l’Université Rennes 2 et à l’Université Bretagne Sud (UBS) :

 

  • Rennes 2 : STAPS et Psychologie
  • UBS : Droit, Economie, Mathématiques et Science de la Vie et de la Terre.
LAS 2023-24 Places
Biologie Ecologie Chimie du Vivant 200
Physique Chimie Science de la Terre et Mécanique 130
Informatique 20
Maths 40
Economie Gestion 20
Droit Science Politique 40
Psychologie 40
Philosophie 20
Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) - Option Kiné 119
Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) - Option Médecine/Maieutique/Pharmacie/Odontologie 60
Economie Vannes 20
Science de la vie et de la terre Vannes 36
Info Maths Vannes 18
Droit Vannes 45
TOTAL 808

Capacités d'accueil
pour le PASS et L.AS

Combien de bacheliers peuvent prétendre à une inscription en Parcours d’Accès Spécifique Santé ou dans une Licence Accès Santé à l’Université de Rennes ?​​

Combien de places en PASS ?​

À l’Université de Rennes, les capacités Parcoursup pour le PASS sont les suivantes :

MINEURES PLACES
Biologie 160
Chimie 80
Physique 40
Sciences infirmières - RENNES 70
Sciences infirmières - St Brieuc 45
Sciences infirmières - Vannes 22
Sciences infirmières - Lorient 41
Sciences infirmières - Pontivy 22
MINEURES PLACES
Informatiques 50
Mathématiques - Vannes 10
Mathématiques - Rennes 40
Psychologie 40
Economie et gestion 40
Droit - Vannes 20
Droit - St Brieuc 20
Sciences de la vie et de la terre - Vannes 30

Combien de places en L.AS à l’Université de Rennes et ses partenaires ?

Les capacités Parcoursup pour les L.AS

 sont les suivantes :

Comment s’inscrire en
PASS ou en L.AS à l’Université de
Rennes ?

Que vous ayez choisi de vous inscrire en PASS ou en L.AS, à l’Université de Rennes comme dans n’importe quelle université de France, vous devrez passer par Parcoursup.fr, l’application web destinée à recueillir et gérer les vœux d’affectation des futurs étudiants de l’enseignement supérieur public français.

Êtes-vous à Paris et intéressé par une prépa PASS ou LAS ? Consultez notre partenaire pour plus d’informations.

Inscription en PASS
via Parcoursup

Entre la mi-janvier et la mi-mars, vous devez vous connecter à votre espace personnel sur Parcoursup.fr et choisir la filière intitulée PASS. Cette candidature PASS compte pour 1 vœu. Les choix des mineures hors santé comptent pour des sous-vœux.

Inscription en L.AS
via Parcoursup

Entre la mi-janvier et la mi-mars, vous devez vous connecter à votre espace personnel sur Parcoursup.fr et choisir une Licence comprenant une option accès santé. Cette candidature compte pour 1 vœu.

Urgence Parcoursup ?

Skol Santé vous rappelle sur le champ et vous explique tout !